www.cambouis.com
 
> Accueil > Yamaha 600 monocylindre >>

600 TTR - outils pour fourche Paioli RSU 46

Vidanger la fourche Paioli RSU 46 de la Yamaha-Belgarda 600 TTR impose un démontage complet afin d'en vider intégralement la cartouche. La seule opération qui puisse poser problème est le dévissage des bouchons au bas des fourreaux. Ils faut deux outils un peu particuliers.

Sommaire :

Clé Allen de 14

Une clé Allen de 14 n'est pas d'utilisation courante. Mais elle est indispensable à la dépose de la cartouche de la fourche Paioli RSU 46 montée sur le Yamaha TT 600 R (et sur quelques autres machines), et donc nécessaire à sa vidange. Une empreinte de 14 est en effet présente dans le bouchon inférieur, bouchon qui en plus de porter les clapets de compression, solidarise la cartouche au fourreau.

En général cette dimension ne fait partie ni des boîtes de douilles, ni des jeux de clés, encore moins du lot de bord, et c'est naturellement le week-end qu'on en a besoin.

Il suffit d'en improviser une à partir d'une vis à tête hexagonale de 14 mm, ou encore d'écrous hexagonaux en 14 et d'une vis M10. C'est une dimension pas vraiment standard, mais assez courante. Il y en a souvent sur les motos. Je crois me souvenir que de telles vis sont présentes sur le 600 TTR. Au pire, il suffit de meuler les six pans d'une vis standard (16 ou 17 mm selon son âge) pour l'amener à la bonne dimension.


Clé Allen de 14 improvisée

Une vis, un écrou et un contre écrou fermement serrés l'un contre l'autre, et le tour est joué. Le bouchon n'est pas serré très fort...


Utilisable aussi bien avec la clé à chocs (royal pour la dépose)...


... qu'avec une clé à pipe, à cliquet, etc. (préférable pour la repose)

En cas de difficulté à convaincre l'écrou et le contre écrou de ne pas tourner malgré un serrage viril, un point de soudure leur fera comprendre qui est le patron.

Clé d'immobilisation pour la cartouche

Si l'on dépose le bouchon de bas de fourreau à la clé à chocs, il n'y a aucun besoin d'immobiliser la cartouche. Il en est de même si on effectue le remontage de la même façon. Dans les autres cas, si on ne dispose pas d'un tel outil, ou si on refuse - avec raison - un revissage aussi brutal, il faut pouvoir empêcher la cartouche de tourner le temps de serrer ou desserrer.

La cartouche, à son extrémité supérieure, est pourvue de deux pans destinés à un outil d'immobilisation, outil qu'il est facile de réaliser soi-même dans un morceau de tube d'acier, voire de PVC (si, si, ça marche aussi !).


La cartouche dans le fourreau


Détail des deux pans destinés à recevoir un outil d'immobilisation

Quelques cotes permettant de confectionner l'outil.


Cotes

L'outil décrit ci-dessous a été taillé dans une section de tube d'acier de 42 mm de diamètre extérieur, et de 3 mm d'épaisseur :

note : ce tube a un aspect sale. En fait, il s'agit d'un galvanisé dont le revêtement intérieur est très irrégulier. Il faudra naturellement éviter d'introduire des impuretés dans la fourche !


Réalisation de créneaux : disqueuse, lime...


Les ergots sont rapprochés à l'étau


Puis aplanis, toujours à l'étau


Un peu de finition à la lime est encore nécessaire

Et voilà...


Outil terminé

L'utilisation se passe de commentaires. Il suffit de le tenir directement à la main pendant qu'on serre ou desserre le bouchon : le couple de serrage étant très réduit (20 ou 30 Nm tout au plus).


Utilisation


© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
page ajoutée le 18 octobre 2006
dernière révision le 18 octobre 2006